L’avenir passe par la danse traditionnelle

Delagrange Krimbo est un jeune ivoirien âgé de 30 ans. Il est passionné de danse traditionnelle depuis l’enfance. Pour lui, la danse est un don qui se transmet depuis plusieurs générations dans sa famille. Alors qu’il n’est jamais allé dans une école de danse, la danse traditionnelle n’a aucun secret pour lui. Il apprend au près de ses aînés et en fait son métier dès ses 17 ans.

Il participe à plusieurs festivals notamment en Suisse et dans la sous-région. Krimbo fait partie de ces jeunes Africains croyant au développement de l’Afrique à travers la danse. C’est pour cela que dès ses 20 ans, notre artiste décide de s’engager socialement en aidant les enfants dans la rue et d’autres enfants défavorisés en partageant ses connaissances avec la jeune génération. En 2005, Delagrange Krimbo met en place le CFAK (Centre de Formation Artisanal Krimbo) qui est un centre d’apprentissage de la danse traditionnelle. A travers cette structure, Krimbo entend donner une chance à une jeunesse défavorisée d’apprendre la danse traditionnelle et d’en faire un métier. Selon lui, les enfants forment une relève assurée pour le futur.

Les nombreux spectacles organisés permettent à sa structure le financement des études de certains orphelins (une trentaine) qu’il a sous sa tutelle. Notons aussi que la structure a permis la réinsertion de certains enfants en conflits avec la justice. Cette réinsertion s’est faite à travers la danse qui leur offre une nouvelle vie. Grâce à la danse et ce parcours de réinsertion, certains d’entre eux ont même pu reprendre le chemin de l’école.

L’objectif de Krimbo est principalement de mettre son art au service des autres car pour lui aucun enfant n’a le droit de rester dans la rue avec aucune perspective de se construire un avenir. Raison pour laquelle, avec ses maigres moyens, il finance leurs études et leur offre aussi une seconde famille. Malgré les difficultés, son ambition reste grande car il espère un jour trouver le financement nécessaire pour la construction d’un centre complet qui pourrait accueillir encore plus d’enfants leur offrant ainsi un refuge sécurisé.

Côte d’Ivoire
Koffi Marley

Un commentaire sur “L’avenir passe par la danse traditionnelle

Ajouter un commentaire

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :